Translate

dimanche 19 novembre 2017

Chez moi : Aralia japonica, les abeilles, les colibris et moi


En dehors de ma fenêtre, je regarde chaque jour beaucoup d'activité. Au cours des dernières semaines, au moment précis où le soleil touche l'Aralia japonica, les abeilles se mettent au travail. D'abord les grappes de minuscules fleurs blanches apparaissent. Sans doute les abeilles les trouvent-elles délicieuses. Heure après heure, ils travaillent sur les fleurs, jusqu'à ce que le soleil se déplace plus bas dans le ciel et l'ombre revient.

Après que les fleurs commencent à se transformer en petites baies, les abeilles ne reviennent pas aussi souvent. Ils ne restent pas aussi longtemps non plus. Mais de plus en plus, les colibris apparaissent, leurs petits becs extrayant quelque chose de délicieux des nouvelles baies, il me semble. Ils n'ont pas à se préoccuper des abeilles et peuvent rester plus longtemps.

Et puis - j'ai vu quelque chose que je n'avais jamais vu auparavant ! Un colibri mangeant - assis ! Je vois des colibris très souvent pendant qu'ils battent leurs petites ailes, restant en l'air, pour leurs petits repas. Je vois des colibris, un peu moins souvent, se reposent un moment sur une branche. Mais c'est la première fois que je les vois jouir de l'intersection des branches de cette Aralia, si étroitement tissée, qu'ils peuvent rester assis et manger simultanément.  Ils sont intelligents, ces petits oiseaux !

Peut-être qu'un jour je pourrai les photographier en action. Pour l'instant, je vous montre l'Aralia japonica - à l'ombre et sans abeilles ni colibris.








dimanche 5 novembre 2017

San Clemente : la boutique ou la maison ?


Dans la petite rue commerçante de la petite ville de San Clemente, tout près de la bibliothèque, je fais toujours une pause pour admirer cette boutique. J'imagine ce que ce serait d'habiter ce bâtiment comme une maison et de faire les ajouts décoratifs à l'intérieur. 

Je suis très intriguée par la petite partie ronde à gauche. Il semble avoir deux cheminées. Est-ce pour du vrai ou voyons-nous simplement la décoration architecturale ? Pouvez-vous imaginer une petite pièce bien remplie d'étagères tout autour des murs, toutes remplies de livres ? Et au centre, un espace assez grand pour deux fauteuils confortables avec une table entre eux pour un petit pot de thé. 

Un menuisier expert serait certainement nécessaire pour construire toutes ces étagères rondes. Un peu de rêverie ... 

dimanche 22 octobre 2017

Un peu partout : de la citrouille



Ça y est ! C'est la saison des citrouilles une fois de plus. Ils nous attendent presque partout. Au marché alimentaire, bien sûr. Tout comme ils viennent du jardin ou de la ferme. En tas et en caisses, grandes et petites, elles sont prêtes pour nous. Et nous sommes prêts pour eux alors que nous faisons nos sélections avec une analyse extrême. C'est amusant de regarder les familles à mesure que les décisions progressent.  Une analyse extrême !

Mais attendez ! Même après la décision sur les citrouilles fraîches, il y a plus à voir. Café à la citrouille, thé à la citrouille, petits gâteaux à la citrouille, biscuits à la citrouille, gâteaux à la citrouille, crème glacée à la citrouille et même des croustilles à la citrouille ! 



J'aime beaucoup ce dernier en français - les croustilles à la citrouille. C'est tellement plus joli, à l'oreille, que les mots en anglais - pumpkin crisps.  Molière devrait être fier!

samedi 7 octobre 2017

Un peu partout : les cloches de la Californie


On voit les cloches un peu partout dans la Californie, surtout chez les 21 historiques missions catholiques, depuis les ans entre 1769 et 1823,  mais aussi aux endroits divers.  Elles font partie de notre tradition.



Les cloches utilisées dans les premières missions ont été envoyées en bateau avec d'autres fournitures de la Nouvelle-Espagne (la Mexique) et ont été jugées essentielles pour fonder une nouvelle mission catholique.  Elles ont été accrochées aux pôles jusqu'au temps qu'une église puisse être construite. 


Des cloches ont été utilisées dans les missions pour appeler les habitants indigènes à l'église pour des services à partir du lever du soleil, pour communiquer l'heure et pour régler la vie quotidienne dans la communauté.

Les cloches de la mission ont commencé la journée et ont convoqué tout le monde à la messe du matin. Elles ont également sonnées à midi pour annoncer le repas de midi et au coucher du soleil, lorsque les cloches ont appelé tout le monde à la maison.

Enfin, à l'église de la ville de San Juan Capistrano, aujourd'hui une basilique, on aperçoit les grandes cloches dans le clocher. Et comme il y a longtemps, les cloches sonnent majestueusement le matin (mais pas a l'aube !) et aussi à midi.  Vous voyez aussi, peut-être, la cloche sur les lampadaires ? 

Presque partout, les cloches de la Californie !






samedi 30 septembre 2017

Crystal Cove : après les vacances


Bonjour les amis ! 

J'espère que l'été s'est bien déroulé pour vous tous, en beaucoup de santé et de bonheur, avec des visites en famille et de superbes voyages de vacances dont vous avez toujours rêvé. 

De la même manière que cette petite plage au sud de la ville de Laguna Beach, je suis sûr que les endroits où vous avez voyagé sont un peu plus tranquilles en ce moment, au début de l'automne. C'est la saison du retour et je suis très contente de m'asseoir à mon ordinateur pour visiter avec vous par vos blogs et par e-mail. En fait, visiter avec vous de cette façon fait toujours un petit voyage merveilleux pour moi - merci à tous ! 

Et en avant !

vendredi 26 mai 2017

Un peu partout : pour toi, moi et TOUS


En Californie la plage existe pour tous les gens. Comme je l’ai dit auparavant, concernant la plage à Salt Creek, l’entrée à la plage est gratuite en général, sauf les tarifs du parking en certains lieux. 

Même aux régions des maisons particulières (les très chères) qui sont toutes-près de la mer, la plage est pour tous. Pour la facilité d’accès, en fait, on trouve les entrées près de la plage deci-delà entre les maisons particulières. 

En cette photo, voici une entrée publique, avec un escalier qui descend de la rue, à la plage au Carlsbad. C’est la même aux plages au votre coin du monde ? Est-ce que les plages sont accueillantes à tous, sans tarifs, sans barrières ?