Translate

vendredi 14 septembre 2018

Hotel Del Coronado, San Diego, CA

Cet hôtel est situé dans la ville de San Diego. Enfin, presque dans la ville, parce qu’il se trouve sur une petite ile tout près de San Diego, sur la baie de San Diego. Il a ouvert en 1888 et à cette époque-là, il était le plus grand hôtel villégiature du monde. Aussi, il était le premier à utiliser l’éclairage électrique. Peut-être à cause de cela, les écrivains et les directeurs du cinéma l’a choisi pour le cadre de plusieurs livres et films.

D’un style victorienne, en bois, l’hôtel blanc et ses environs, la plage et la mer inclus, sont connus le plus souvent, me semble-t-il, pour un film de 1959. Souvenez-vous des dames d’un orchestre qui arrivent au Floride … elles descendent à l’hôtel pendant que les hommes les surveillent dès leurs chaises à bascule sur le grand porche … deux de ses dames sont un peu particulières (on peut dire bizarres) et elles s’appellent Joséphine et Daphné … les vedettes de film sont Jack Lemmon, Tony Curtis et Marilyn (l’autre Marilyn, hi hi) Monroe … le film est “Certains l’aiment chaud” de Billy Wilder, vous le connaissez ? 

Mais si, mais si, c’est le même hôtel, les amis ! Mais il ne se trouve pas au Floride, comme on dit dans le film, mais sur la charmante ile de Coronado, près de San Diego. “Le Diable en boite (1980) et “Un pourri au paradis" (1990) sont deux autres films qui se situent là aussi. 

L’Hôtel del Coronado est désigné comme monument historique de Californie et est inscrit aussi dans le National Register of Historic Places (le Registres des Monuments Historiques des Etats-Unis). Dans une future visite, nous allons regarder l’intérieur. L’hôtel continue aujourd’hui comme un hôtel de luxe mais nous pouvons visiter les restaurants, les boutiques, la terrasse et reposer un peu, même sans être inscrit comme pensionnaires. Ca sera une aventure pour un autre jour. Qui sait ? Peut-être on trouvera quelques indications du fantôme de l’hôtel … oui, la dame Kate Morgan qui s’était enregistrée à l’hôtel le 24 novembre 1892 mais jamais encore vu …

***********************************

Un grand merci à Sandra de m'avoir informé du 60e anniversaire de la réalisation de ce film légendaire. J'ai publié ce billet en 2011 - mais j'ai oublié ce que j'ai écrit, alors je parie que vous l'avez fait aussi !  





dimanche 15 juillet 2018

Los Angeles : les fans des Bleus


Félicitations à tous !!! 
A la France et à tous les Français !!! Et surtout aux Bleus.

Le Mondial-2018 - wooohoooo !!!!

Je vous envoie ici une photo de l'écran de ma télévision qui montre un rassemblement de supporteurs des Bleus à Los Angeles. Ils sont tellement heureux !!! Et je suis tellement heureuse aussi !

La photo est un peu floue - j'étais extatique !!!

Encore une fois, les amis, FELICITATIONS !!!



lundi 4 juin 2018

Chez moi : Les Epiphyllum




Les Epiphyllum pour vous, les amis !

Pas beaucoup de mots requis en présence de jolies fleurs, n'est-ce pas ? Il y a parfois beaucoup trop de mots dans notre monde - surtout de Washington. Je vous envoie ces fleurs pour annuler un peu les mots de Washington !

Bonne et heureuse semaine a tous ! 

dimanche 22 avril 2018

Laguna Niguel : au parc, au Printemps, au Jour de la Terre


Jour de la Terre, 2018. Ici, au lac dans la ville de Laguna Niguel, le printemps nous donne des signes de la vie qui se renouvelle année après année. Quelques fleurs bleues qui sont petites, mais naturelles, poussent gaiements. Un jeune arbre surgit, espérant que personne ne portera de scie.

En ce Jour de la Terre, nous pensons à la façon dont nous avons réussi, dans notre protection de la planète, au cours de l'année écoulée. En Californie, beaucoup de choses vont bien. Dans la première décennie du 21ème siècle, le gouvernement d'état a créé des lois avec des conditions agressives pour des améliorations écologiques. Les choses progressent bien, suivant ces exigences.

Aux États-Unis entiers, on s'inquiète. Que se passera-t-il après le changement d'attitude du gouvernement fédéral par rapport aux accords climatiques de Paris ? 

Par optimisme, on voit que beaucoup de nouvelles entreprises créent des produits dont le but est de protéger la planète. En plus, les voitures, les panneaux solaires, les dispositifs économiseurs d'eau ... ils suivent les plans qui avaient été mis en place les années auparavantes. Mais par pessimisme, on entend souvent les projets de supprimer des restrictions sur des choses telles que les combustibles fossiles.  

À l'heure actuelle, aucun de ces règlements n'a encore été retirés officiellement, il faut dire. De nombreux défis juridiques sont en train dans le système de justice avec des affaires judiciaires actives. Nous croisons les doigts que la sagesse l'emporte - pour nous, tous.

vendredi 30 mars 2018

Chez moi : les lapins Alsaciens


Pouvez-vous imaginer ? Cinq petits lapins au chocolat, venus de l'Alsace en France, ont sauté sur l'étagère dans une boutique en Californie ! Oui bien sûr et pourquoi pas ?

Ils semblent très heureux aussi sur l'étagère de mon placard avec vue sur les palmiers et vont bientôt, sans doute, sauter dans le panier qui les attend sur ma table. Pour le moment, ils se reposent ! C'était un long voyage d'Alsace pour ces minuscules lapins français. Leurs jambes doivent sûrement être très fatiguées !

Je souhaite de joyeuses fêtes de Pâques à vous tous, mes amis. Amusez-vous bien !

vendredi 23 mars 2018

Santa Ana : l'art de la gravure sur os de baleine


Nous sommes de nouveau au Musée Bowers de la ville de Santa Ana, et qu'avons-nous vu ? Quelque chose d'une autre époque, il y a bien longtemps, lorsque les voyages par bateau demandaient plusieurs semaines, voire plusieurs mois, c'est l'art de gravure sur os de baleine. Et plus que cela - de l'architecture, de la sculpture, avec des os de baleine.

Nous allons d'abord en France.  Oui, regardez les guillotines !





Alwilda, une célèbre femme pirate, a réquisitionné des navires et s'est battue corps et âme contre le Prince Alf de Danemark, qui l'a vaincue, puis est tombée amoureuse d'elle et l'a épousée. La gravure scrimshaw d'elle est copiée d'un livre de Charles Ellun, comme vous pouvez le voir.


Heureusement, les marins de cette époque ont fait de belles œuvres d'art pendant leur temps libre. Ils n'avaient pas le monde sur un écran à regarder !