Translate

mercredi 4 février 2015

À travers la frontière


Ensuite, le TGV apporte ma soeur, ma cousine et moi, à 312 kmh, vers la ville de Sarrebruck. En Rhénanie. C'est la région de mes ancêtres immigrants paternels. Il y a bien longtemps, en 1861, une jeune femme courageuse, son mari et leurs enfants ont pris une décision. Ils allaient à l'Amérique. Comme beaucoup de cette région, et de Bavière, et de la Suisse, ils devaient d'abord traverser la France pour rejoindre le port du Havre. Une route similaire à la voie du TGV - mais toujours de manière beaucoup plus difficile - pour traverser toute la France, y compris Paris et la Normandie. Aha, vous dites. C'est pourquoi vous savez ces régions. Oui, c'est ça! Et j'ai fait connaissance des grands-grands-grands-parents en raison de la recherche généalogique de ma sœur. Voila ! Nous avons laissé nos impressions du nez sur de nombreuses fenêtres du train, au fil des ans.

Alors ! Ici, nous sommes au marché de Noël.
Dans cette petite maison, composé de trois salles d'exposition, nous avons trouvé la boutique de Kathe Wohlfahrt, connu dans le monde entier pour son magasin de décorations de Noël à Rothenburg en Allemagne. Ma sœur et moi, nous avons visité ce fameux magasin au Rothenburg, il y a de nombreuses années, avec notre mère. Quel souvenirs cette petite boutique nous a apporté de cet autre voyage adorable en famille.




Un petit coup d'œil du spectacle de Monsieur Guignol - il va partout, un peu comme le Père Noël, non ?  Et toujours il est très bien reçu !



Comme le Père Noël !


Nous avons faim, au milieu des étalages de produits artisanaux, des sons de bonheur et des senteurs de la nourriture. 

Des lampes artisanals
Il faut dire, notre déjeuner au restaurant Tante Maya était délicieux ! Mais nous n'avons pas mangé du dessert là-bas.  Peut-être quelques boules de neige -- Schneeballen en allemand -- une spécialité de Rothenburg. Ces femmes choisissent entre les saveurs - elles parlent en anglais !

Ma soeur et ma cousine

Ou peut-être un doux Lebkuchen - une spécialité de Nuremberg - parfumé comme le pain d'épice. Ces spécialités de Noël  parlent toujours directement au mon cœur, et pas seulement en raison de leur forme, mais par ce que ma mère les aimait beaucoup.  Tellement beaucoup !


En fin de compte, peut-être que nous devrions acheter un peu de tout !  C'est plus simple, me semble-t-il.
Qu'en pensez-vous ?




20 commentaires:

rené jeanine a dit…

bonjour chere Marilyn ! un retour aux sources, au pays de vos ancetres, c'est bien, j'ai entendu parlé de Rothenburg, une ville tres typique, avec un beau marché de Noel, pres de Nuremberg, je connais tres peu l'Allemagne, un petit sejour à Munich c'est tout, les français vont peu en Allemagne, notre histoire commune étant surtout consacré à la guerre ! et barrière de la langue aussi ! je suis heureux de voir que tu as passé de bons moments là bas ! bonne et heureuse journée, bisous

Alain a dit…

C'est toujours émouvant de découvrir les endroits où nos ascendants ont vécu.

myko a dit…

Les photos sont très belles Marilyn.
Belle boutique, agréable certainement d'y faire des achats.
Bonne semaine Marilyn.

Marilyn la Californienne a dit…

@ Rene : oui, c'est interessant que l'anglais donne plus d'aise des rapports en Allemagne aujourd'hui. Pas vraiment facile, mais moins difficile que le francais, a propos des langues. Pour les guerres, oui, c'est une autre histoire.

Marilyn la Californienne a dit…

@ Alain : tout a fait d'accord, surtout quand les endroits sont si loin et les recherches des ancetres est si difficile. Mais le monde devient de plus en plus petit ...

Marilyn la Californienne a dit…

@ Myko : je suis tellement heureuse avec mes petits achats en fait, tu as raison. Les trois petites anges, les ornements pour l'arbre de Noel, me plait beaucoup, beaucoup !!!

Marithé a dit…

Aller sur les lieux où vos ancêtres sont passés ou ont vécu c'est un beau parcours , un beau voyage tout en profitant des gourmandises de la région .
De belles photos des vitrines de Noël .
Bises

Marilyn la Californienne a dit…

@ Marithe : je me sens encore comme une jeune fille en regardant ces vitrines de Noel ... ;)

Daniel a dit…

Coucou Marilyn.
Vous avez fait un joli "pèlerinage".
(Précision, je n'utilise pas le mot pèlerinage dans son sens religieux plutôt comme retour aux sources retour sur ses origines)
Bises belle journée.
A + :o)

Marilyn la Californienne a dit…

@ Daniel : comme d'habitude, j'apprends encore quelque chose nouvelle par ton commentaire -- merci ! J'aime ca ! Les deux sens du mot pelerinage (aigu ET grave). Comme on dit, en anglais, en apprenant de quoi etait tout-a-fait inconnu auparavant : who knew! ;)

Daniel a dit…

Coucou Marilyn.
J'ai pour habitude parfois d'utiliser des jeux de mots, des calembours dans mes commentaires, je réalise que parfois c'est très difficile à traduire...
Pour info, voici où tu peux télécharger un dictionnaire français ancien avec beaucoup de mots plus beaucoup utilisé de nos jours, je me régale à le consulter.
En plus est gratuit.

http://www.clubic.com/telecharger-fiche271272-dictionnaire-le-littre.html

Bises A + :o)

Marilyn la Californienne a dit…

@ Daniel : encore un grand merci. On peut jamais avoir trop de calembours ... ou de mots a apprendre !!! 8-)

Cergie a dit…

Grace à notre fille et notre fils, nous sommes allés quelques fois en Allemagne. La région dont est originaire ta famille n'est vraiment pas loin de la frontière française et d'ailleurs a été française parfois dans les temps. Les accents y sont doux, les habitants parlent assez facilement le français comme le meilleur ami de mon fils qui est le parrain de son fils et duquel fils mon fils est parrain (c'est compliqué à expliquer :-)

Cergie a dit…

J'aime beaucoup le temps de Noël en Allemagne (comme en Alsace d'ailleurs). J'ai une boîte à remplir pour les délicieux Lebkuchen...

Cergie a dit…

Marilyn, je me suis aperçu que je t'ai raconté des bêtises, il y a encore des pavés à Paris en certains arrondissements, notamment dans le 19ème et le 20ème. Surtout dans les rues qui ne sont pas très fréquentées par les voitures...

Marilyn la Californienne a dit…

@ Cergie : je comprends bien ton explication des meilleurs amis, chacun devenu parrain pour le fils de l'autre. C'est chouette, cette amitie !

Nous pensons qu'il y a un peu du sang francais parmi nos ancetres ... et si oui, sans doute un peu de la langue francaise aussi. C'est peut-etre d'ou mon obsession de langage se develope ... ;)

Je suis heureuse qu'on trouve encore quelques paves a Paris. Merci pour ces infos. 8)

Marielle a dit…

Noël est toujours un retour en enfance. Ton retour en Allemagne en cette période, te rappelle les voyages et les Noëls avec ta maman, c'est merveilleux !!
Je suis tombée amoureuse des marchés de Noël allemands, tellement charmants et beaucoup plus authentiques.
bises Marilyn

la Californienne a dit…

@ Marielle : oui, le sens de la region, ca parle beaucoup dans ce marche allemand et j'aime ca beaucoup.

marielle a dit…

Je comprends que tu sois attachée à tes racines et ce voyage avev votre mère a du être merveilleuxp pour votre famille. J'aime beaucoup l'idée que tu laisses l'impression de ton nez sur les vitres du TGV, c'est drôle et poétique... comme toi !
bisous

la Californienne a dit…

@ Marielle : ma mere etait, meme pas trop experimentee au voyage, une voyageuse intrepide ... comme elle etait dans ta vie entiere. Et toujours pleine du sens drole des choses. Une bonne inspiratrice, quoi. ;)